NOSTRADAMUS A-T-IL PRÉDIT L’ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS ? NOSTRADAMUS A-T-IL PRÉDIT L’INCENDIE DE NOTRE-DAME ? NOSTRADAMUS A-T-IL PRÉDIT LE BREXIT ?

 



Nostradamus a-t-il prédit le Coronavirus? Nostradamus a-t-il prédit l’incendie de Notre-Dame de Paris?...

On peut souvent lire beaucoup de choses fausses sur internet. Notamment à propos des prédictions de Nostradamus concernant ces événements.

Il est en effet parfois question de textes du prophète provençal mais qui, en réalité, ne figurent dans aucun ouvrage connu de l’auteur provençal: ces lignes ont été totalement inventées pour «faire du clic ». A chaque fois de mêmes prophéties inventées, et un même raisonnement: on en déduit que Nostradamus n’a pas prédit l’incendie de Notre-Dame ni l’épidémie de coronavirus. Or cette affirmation est aussi fausse que la première et relève d’un procédé d’autant plus troublant qu’il est répété, multiplié (quand on cherche "Nostradamus a-t-il prédit le coronavirus" on ne trouve plus que des sites proclamant qu’il ne l'a pas prédit, tous avec le même titre et le même contenu et tous traitant des mêmes fausses prophéties) et présenté comme du « fact checking ». En réalité tout le monde peut comprendre que ce n’est pas parce que des gens ont inventé un quatrain que Nostradamus n’avait pas prédit l’événement… Mais c’était dans un autre quatrain que voici, le quatrain II.65 qu’on retrouve bien, lui, dans les Centuries de Nostradamus publiées en 1555 :

II.65:

Le parc enclin grande calamité,

Par l'Hesperie & Insubre fera,

Le feu en nef peste & captivité,

Mercure en l'Arc Saturne fenera.

Voici comment on peut l’interpréter :

Le Parc, c’est l’Union Européenne. Nostradamus utilise une image similaire dans d’autres quatrains comme on peut le constater dans les ouvrages cités en références sur ce site. Il dit cette Union menacée par une grande calamité. En fait ce sera plusieurs et cela commencera par la Grande-Bretagne (« l’Hespérie », « l’Ouest » dans le langage poétique de la Renaissance) et par l’Italie du Nord (habitée anciennement par les « Insubres »). Nostradamus fait ici allusion aux gouvernements populistes que l’on verra apparaître dans ces deux pays. Elles seront encore plus dans l’actualité quelques mois plus tard : en effet le Royaume-Uni verra une longue période de troubles politiques puis mettra en œuvre le Brexit, et la situation en Italie créera d’autres tensions en Europe: prises de position de Matteo Salvini, précisément venu d’Italie du Nord, et crise des migrants après l’accession au pouvoir de la « Ligue du Nord ». Peu après cette même région d’Italie du Nord sera l’une des plus touchées par l'épidémie de coronavirus [Ajout des 8 et 9 mars 2020: La situation sera telle que, début mars 2020, plus de 15 millions de personnes seront confinées en Vénitie et en Lombardie, et le lendemain la population de toute l’Italie. Dans le même temps les Bourses du monde entier se sont effondrées comme lors des pires krachs de l’histoire.]

L’on verra à cette période « le feu en nef » : l’incendie de Notre-Dame qui dévastera sa voûte, juste au-dessus de la nef de l’édifice, le mettant également en danger. Cela s’est passé en 2019.

Peu après ce sera « peste et captivité » : l’épidémie de coronavirus qui éclatera fin 2019 à Wuhan. Elle se répandra dans le monde entier en 2020, obligeant à de nombreuses « captivités » : des bateaux et des villes et des régions entières mises en quarantaine, des lignes aériennes coupées, des pays isolés et d’autres qui ferment leurs frontières…

Nostradamus précise le contexte astrologique par « Mercure en l’Arc » : référence à la planète Mercure et au signe du Sagittaire (« l’Arc », puisque la figure astrologique est un centaure tirant à l’arc). Chaque hiver Mercure passe dans ce signe et Nostradamus fait donc allusion à des événements qui se sont passés ou se passeront pendant l’hiver qui suivra « le feu en nef ». Et en effet Mercure était bien en Sagittaire en décembre 2019, lorsque l’épidémie de covid-19 a éclaté en Chine. La formulation faisant appel à la planète Mercure est peut-être une référence aux attributions traditionnelles de la planète: les voyages et les déplacements (en effet ils sont très impactés par le coronavirus), la médecine (le caducée des médecins est d’ailleurs l’objet que tient le dieu Mercure dans la plupart de ses représentations), ou l’économie (autre attribution de Mercure, et en effet Brexit et coronavirus ont eu des conséquences calamiteuses). C'est clairement tout ce qui concerne l’Etranger, les déplacements, les voyages et les soins aux malades qui seront impactés car ce sont aussi les attributions du Sagittaire (inspiré du centaure Chiron qui avait des dons de guérisseur). Si elle n’est pas directement liée à ces événements, il s’agit d’une crise qui les suivra de peu, ce qui explique pourquoi Nostradamus les a rassemblés dans le même quatrain.

 

La planète Mercure tenant un caducée, telle qu'elle était représentée allégoriquement à l'époque de Nostradamus

Alors « Saturne fenera » nous dit Nostradamus, c’est-à-dire « moissonnera », « fauchera » en ancien français : Saturne, la planète funeste des astrologues de la Renaissance, dont le symbole astrologique est une faux et dont les représentations classiques le montrent souvent une faux à la main, sera particulièrement mis en lumière : en décembre 2019 et en janvier et février 2020 il est en effet dans son signe, le Capricorne, croisant un moment la planète Mercure dont on parlait, lorsque cette dernière a quitté le Sagittaire. Alors l’épidémie se répandait dans le monde. En employant cette image l’astrologue de la Renaissance fait un double parallèle tristement ironique, d’une part entre Mercure tenant un caducée et Saturne tenant une faux, et d’autre part entre l’Arc, le symbole du signe où passait Mercure, et la Faux, le symbole de Saturne. Pour Nostradamus ce sera hélas le double signe de médecins sur le front, et de nombreuses vies perdues. On peut redouter des pertes importantes parmi les soignants. Nostradamus pensait certainement à eux en employant ces images. Lui-même était médecin rappelons-le, et avait dû se mettre souvent en danger en soignant la peste dans plusieurs villes du sud de la France.

 


La planète Saturne tenant une faux, telle qu'elle était représentée allégoriquement à l'époque de Nostradamus

 

Pour en savoir plus sur l’histoire réelle des signes astrologiques, leur dessin, leurs attributions, leurs rapports entre eux et avec les pays de la Méditerranée et la Bible, cliquez sur ce lien :


 

L’essentiel des prédictions de Nostradamus pour les années suivantes, qui sont donc celles que nous vivons aujourd’hui, figurent dans d’autres quatrains ou dans les lettres placées en introduction à son œuvre. Elles évoquent curieusement la Méditerranée, les Islamistes opposés aux Occidentaux, et le rôle de « l’Aquilon » qui a été traduit de différentes façons selon les commentateurs, mais qui était constamment relié à … la Russie dans les ouvrages que nous citons en référence. Alliance entre la Russie et les chefs arabes (on y reconnaît la politique soviétique qui explique la proximité avec Bachar El-Assad de nos jours), puis retournements pour lutter contre les Islamistes (ce que l’on voit aujourd’hui, et qui a été écrit … il y a cinq cents ans). Il évoque des « poignards cachés sous les pointus » c’est-à-dire sous les minarets des mosquées : une allusion qu’on comprend aujourd’hui après « l’intifada des couteaux » en 2015, ou l’assassinat du Père Hamel en France en 2016. Dans un des ouvrages que nous citons en référence, « La traduction des Centuries » aux éditions Dervy, publié pourtant en 1999 soit presque 20 ans avant les faits, l’on datait ces événements pour « les années 2010 ou peu après »…

 

 

Dans la suite de ses prédictions pour notre futur, Nostradamus évoque sans cesse des troubles en Méditerranée. Il mentionne textuellement l’Italie et Malte,  où se réfugient en effet aujourd’hui des milliers de réfugiés. Il décrit les événements à venir opposant les « Septentrionaux » et les « Méridionaux »…, image qui stupéfie quand on se rappelle que cela a été écrit par un auteur de la Renaissance, et où ces rapports de force étaient bien différents, dans une Europe morcelée et faite de nombreux petits royaumes et duchés. D’autres quatrains annoncent que des dangers viendront du Proche et du Moyen-Orient ainsi que d’Asie, ils laissent entendre des troubles sur les mers (comme actuellement dans le détroit d’Ormuz ou en mer du Japon) et certains peuvent donc laisser penser à l’Iran, à la Syrie et à la Corée du Nord, où Nostradamus évoque le fils d’un chef d’état qui sera encore pire que son père et causant de grands troubles « aux Orients » : c’est ainsi en tout cas qu’ont été compris certains quatrains dans ce même ouvrage déjà cité, « Les Prédictions de Nostradamus » disponible ci-dessous, écrit et publié pourtant en 2011/2012 alors que ce sujet n’était absolument pas aussi fort, et dont les lignes entrent terriblement en résonnance avec l’actualité que l’on vit aujourd’hui.

 

« Les Prédictions de Nostradamus »

Les quatrains les plus célèbres,

les prédictions les plus spectaculaires,

les prophéties des événements

de notre époque et du futur.

Tout savoir sur ce livre, et même le commander en ligne : cliquez ici.

 

L’on « mettra hors la gent lointaine » est-il écrit dans un vers déjà étudié ailleurs sur ce site, autrement dit « on refoulera » ou « on expulsera des étrangers »: ces mots sont interprétés dans nos ouvrages de référence comme devant s’appliquer également aux prochaines années, dans un futur imminent : ces mots semblent trouver un écho étonnant dans la campagne présidentielle de Donald Trump, élu en promettant d’interdire l’entrée des États-Unis aux ressortissants de certains pays aux populations majoritairement musulmanes (la « gent lointaine » disait Nostradamus), et d’expulser les immigrés illégaux en provenance d’Amérique Latine (comme souvent chez Nostradamus, l’assonance entre les mots « lointaine » et « latine » n’est peut-être pas innocente).

Ce vers rejoint aussi d’autres quatrains concernant l’Europe et des migrations importantes (voir encore ouvrage cité), et est donc également très évocateur de la situation en Europe et tout particulièrement en Italie, où sont parvenus au pouvoir des partis dits populistes demandant de refouler environ 500 000 migrants.

 

Les dangers touchant au monde musulman et aux relations entre l’Europe et les pays du Sud (« les Méridionaux » dit Nostradamus) sont centraux dans les faits à venir lors des prochaines décennies.

 

Les heurts et les guerres ne sont pas les seuls événements annoncés par le prophète de Salon-de-Provence. Dans les « Centuries » se lisent aussi des progrès technologiques impressionnants en lien avec la conquête spatiale ; d’autres vers utilisent un vocabulaire étonnant pour un homme du XVIème siècle (« serpents transmis en la cage de fer » paraissant annoncer les trains, « rosée mêlée au minéral » pour les écrans à « cristaux liquides » qui occupent aujourd’hui nos salons, et qui permettent la fabrication des smartphones qui envahissent nos vies)… et les grandes lignes du destin du monde, avec ses dangers mais aussi ses espoirs.

 

 

 

 

Nouveautés :

 

On ne soupçonne pas à quel point les prophéties les plus connues de la Bible ont été mal comprises, ou de façon très partielles : on sait l’annonce du Messie très présente dans les prophéties d’Isaïe par exemple, mais on n’imagine pas habituellement à quel point il était déjà annoncé à travers la vie et le message de Moïse et bien peu sauraient interpréter l’image du buisson ardent ou du serpent d’airain, qui ont pourtant une importance capitale dans son message et que l’on peut réellement comprendre.

Quant aux prophéties de Daniel, d’Ezéchiel et l’Apocalypse selon saint Jean, elles annoncent de nombreux autres événements du monde, depuis la chute de Rome jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale au-delà de tout ce que l’on pouvait imaginer. Sait-on par exemple que l’une de ces prophéties célèbres de la Bible évoque Adolf Hitler d’une manière difficilement contestable ? Qu’une autre annonce une grande puissance marquée par la couleur rouge qui viendra à sa suite, ce que l’on vit en effet lors de la Guerre Froide ? Sait-on qu’elle évoque une « grande forêt au sud » et qui brûle en permanence, dans laquelle on reconnaît sans peine la forêt amazonienne de nos jours ? Avec elles, c’est une incroyable chronologie des événements de l’histoire que l’on peut lire, depuis le début de notre ère jusqu’à notre époque actuelle et au-delà, comme on peut le remarquer dans « l’évangile selon les prophètes et les mystiques », librement téléchargeable ci-dessous.

 

 

Des liens très curieux apparaissent entre ces prophéties classiques présentes dans la Bible et des mythes et légendes bien plus anciennes et universelles. Un site et un autre livre, librement téléchargeable lui aussi, en exposent quelques grandes lignes: evangile-monde.fr  On peut y lire les relations étonnantes entre : Les lieux des différentes apparitions mariales, l’orientation du monastère de Qumran, ce qui n’avait pas été vu jusque-là, la géométrie de la Grande Pyramide avec des considérations inédites,

 

 

et LE CÉLÈBRE « CARRÉ SATOR » ENFIN DÉCRYPTÉ ET COMPRIS pour la première fois :

 

 

Il permet de comprendre également le fameux « tombeau de Jésus » découvert à Talpiot qui a fait couler tant d’encre, avec son curieux symbole. Ces considérations finissent par relier d’un côté des croyances très anciennes touchant aux symboles et aux mythes, et de l’autre côté certains éléments peu connus qui nous orientent fortement vers une meilleure connaissance du Jésus historique, sa famille, son entourage, son message…

 

 

 

Les deux ouvrages rassemblant ces sujets

sont téléchargeables librement ci-dessous :

 

 

Téléchargeable librement

« L’évangile selon le monde » présente les liens étonnants et insoupçonnés entre les prophéties de la Bible et les croyances les plus anciennes, le christianisme et les apparitions mariales, et l’orientation ou la localisation des grands sites spirituels du monde.

Tout savoir sur ce livre, et même le télécharger librement : cliquez ici.

 

Téléchargeable librement

« L’évangile selon les prophètes et les mystiques » permet de comprendre mieux que jamais le message des prophètes, depuis Moïse et sa vision du buisson ardent jusqu’aux prophéties d’Ezéchiel, d’Isaïe et l’Apocalypse, étonnantes de vérité quand on sait les lire.

Tout savoir sur ce livre, et même le télécharger librement : cliquez ici.

 

 

 

 

 

 

Attention : le contenu de ce site est protégé en vertu de la loi sur les droits d'auteur.
La plupart des pages sont mêmes issues d’ouvrages publiés et soumis aux règles sur les droites d’auteur.

Toute reproduction totale ou partielle ne peut être faite qu’avec le consentement

écrit de l'auteur et conformément à la législation en vigueur.

Pour des citations même les plus courtes, merci de citer aussi la référence

avec par exemple le lien vers la page utilisée ou bien vers le site http://predictions-nostradamus.com .

 

Résultat de recherche d'images pour "copyrightdepot logo"